AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chibras.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chibras
Connait pas le Flood !


Nombre de messages : 1
Age : 19
Date d'inscription : 10/11/2014

MessageSujet: Chibras.   Mar 11 Nov 2014 - 14:45

C'est par là... Non, ça doit être cette rue là... Raaaaah, la ville! C'est un sacré bordel ! Petites ruelles, grandes avenues... moi, je m'y retrouve pas. Ah...?

"Au Bord d'Elles"

C'est pas trop tôt ! Bon, faut se lancer... *se parlant à soi-même : t'as rien à perdre, tout à gagner, t'as rien à perdre, tout à gagner,...*
*Chibras pose sa main sur la poignet de porte du cabaret, puis l'enlève.*

Noooooooon, j'ose pas. Mais j'ai vraiment besoin d'un p'tit travail... Comment j'vais faire...?, *Soudain, une idée lui vint en tête*. Mais évidemment!! Hmm.., *Il fouille ses poches*, une plume, une feuille.. et de l'encre! Voilà!
*Alors, il cherche un endroit où se poser pour écrire.*

Bon, ici c'est pas mal. Par où commencer... Ah! Oui !



Bonjour à vous, joyeux Hics,

Je m'appelle Chibras, disciple de Féca. Pour les formalités dans ce monde de barbare, je suis actuellement du 28è cercle, mais cela fait très peu de temps que j'ai rejoins la vie d'aventurier.
Né en 627, je vivais près de la Bourgade de Frigost, avec mes parents, tout deux disciples de Féca, éleveurs de boufmouths.
Comparé à énormément de personnes que j'ai rencontré depuis que j'ai quitté Frigost, je ne suis pas fils de grands guerriers. Non. Mes parents étaient pacifiques, et travaillaient d'arrache-pieds pour pouvoir survivre un jour de plus.
Depuis que Frigost est plongé dans un hiver infini, toute ma famille a décidé de poser les armes, et toutes traces d'anciens combattants ont été effacées.
Bref, j'étais différent. Loin de tout ça, je voulais vivre quelque chose de différent. C'est bien beau les boufmouths, mais ça puent. Et moi, il me fallait quelque chose d'autre. Quelque chose qui ferait soulever mon cœur glacé, qui le ferait palpiter. Quelque chose d'autre que le froid de Frigost qui me ferait frémiller :
Le combat. Ou bien le théâtre.
Je sais pas encore.
Donc, seul, j'ai crée un petit épouvantail pour m'entraîner à manier le bâton, quand c'était à mon tour de sortir les boufmouths. Ca passait inaperçu aux yeux de mes parents, car j'aurais pris la plus grande dérouillée de ma VIE si ils savaient que je m'entraînais au combat.

Quelques années sont passées comme ça, mais je savais que je ne faisais pas ça pour rien. Enfin, je le pensais.
Il y a peu, une grande tempête a touché Frigost. On appelait ça une tempête car on ne savait pas vraiment ce que c'était. Plus elle se rapprochait, et plus je sentais la peur grandir chez mes parents. Comme si ils savaient ce qui allait se passer. Mais ils ne voulaient absolument pas m'en parler.
Quand je surprenais des conversations dans la cuisine, ils disaient que c'était écrit, qu'ils ne pouvaient rien faire et qu'il fallait faire quelque chose pour "Lui". "Lui", je pense que c'est moi.
J'ai remarqué qu'ils priaient bien plus avant les repas, et ils ont même découvert mes petits secrets en ce qui concerne le combat. Bien sûr ils m'en ont parlé, mais, je ne pensais pas que leur réaction serait si... Je n'ai pas de mot. Compréhensive? Oui, ils ont tout à fait compris, et ils semblait même soulagés.
La tempête se rapprochait, encore.
Alors, mes parents après le repas m'ont demandé de rester. D'habitude, c'était repas puis dodo pour pas être fatiguéééé, hein. Et les paroles qu'ils m'ont adressé ce soir là resteront gravées dans ma mémoire. Car elles seront les dernières.
- Tu as vécu seul pendant de longues années, mais c'était pour te protéger. Tu sais, c'est sûrement une erreur mais on ne rejettera pas la faute, mais souviens toi que l'enfer c'est les autres. Les disciples des Douzes sont des mulous pour les autres disciples, souviens toi ça. Ne te laisse pas faire. Tu as bravé nos interdictions, mais tant mieux au final. Demain, tu partiras, rejoins la Bourgade et prend le premier bateau pour l'autre continent. Mais ne te retournes pas, c'est la dernière fois que tu verras cette maison... Et nous avec. -

Explicite, clair, il fallait que je parte. Je suis resté silencieux pendant des semaines après cela. Je suis parti, sans regarder derrière moi comme on m'a dit, j'ai pris le premier bateau et je suis arrivé à Amakna. J'ai erré. Longtemps, longtemps dans les champs, dans la baie, les montagnes... Longtemps. Alors, je suis arrivé près d'une place. Là, deux personnes parlaient d'un cabaret. "Au Bord d'Elles", tenus par des aventuriers. J'ai attendu d'avoir l'adresse, et je suis parti, tête baissée vers le cabaret..




Fiouh... Terminé... Que le soleil est beau ici... Et les oiseaux... Tiens en voilà un ! CUICUI !!

*Chibras dépose la lettre sous la porte, et s'en va, silencieux comme toujours.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Chibras.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au Bord d'Elles :: Au Bord d'Elles :: Le Casting !! Venez déposer vos candidatures-
Sauter vers: